Cour 16
SCULPTURES
PROJETS DE SCULPTEURS
L'invitation 05/06/2014

sculptures-projets-de-sculpteurs-quartier-drouot-cour16.jpg

Louis Cane (né en 1947)
Ménine aplatie, 1986, 2/8 (détail)
Bronze peint
signé et numéroté sous la base fondeur Romain Barelier, 92 x 66 x 23,5 cm


Lire la suite
 

Lucien Coutaud
(1904 - 1977)

Cour16 - Lucien Coutaud - études pour Franz Kafka - dessin au quartier drouot

Etudes
pour

Franz Kafka


Le dossier de presse
 

Cour 16
Dessin au quartier Drouot
du 20 mars au 4 avril 2014 12/03/2014

Dessin au quartier Drouot - 20 mars - 4 avril 2014 - Cour16


 

Cour16
Books 30/01/2014

rene-gimpel-journal-d-un-collectionneur-marchand-de-tableaux-hermann-editeurs.jpg


L'auteur de ce Journal est né en 1881. "Il était marchand de tableaux, fils de marchand de tableaux, témoin des changements révolutionnaires qui, dès la découverte de Cézanne, virent s'imposer de par le monde une conception de l'art tout à fait nouvelle".

René Gimpel avait hérité d'une approche traditionnelle de la peinture et il manifesta toujours une préférence pour les grands maîtres français du XVIIIe, notamment Chardin. Mais cela ne l'empêcha pas de reconnaître le génie, même sous le masque d'un style nouveau : Braque, à ses yeux, avait atteint la même perfection.

Issu d'une famille qui avait fui l'Alsace, scandalisée par les termes du traité de 1871, il était lui aussi animé par cet esprit de révolte qui le conduisit à s'enrôler, comme ses trois fils, dans la Résistance. Interné par Vichy, puis arrêté par les Allemands, il fut déporté à Neuengamme où il mourut en janvier 1945, ayant préparé ses codétenus à la Libération en leur enseignant l'anglais à travers des promenades virtuelles dans les grands musées du monde.

René Gimpel commence à écrire en 1918. "L'intérêt de l'ouvrage est bien souvent au-delà de la petite histoire ou de l'anecdote. René Gimpel lui-même savait voir et regarder. Il a le sens du trait; son œil est d'un caricaturiste et son Journal se remplit ainsi d'esquisses très personnelles. Il a tout su, tout vu, de la peinture pendant quarante ans", naviguant entre l'Amérique et l'Europe, contribuant à bâtir outre-Atlantique les plus grandes collections: celle de Frick, des Rockefeller, des Rothschild, de Ford, de J.-P Morgan… Il côtoie les artistes Braque, Mary Cassatt, Forain dont il rapporte les bons mots, Marie Laurencin, Matisse, Monet, Picasso, le vieux Renoir qu'il décrit peignant avec des pinceaux attachés au bout de ses bras, Soutine, Utrillo; mais aussi les marchands: Joe Duveen, son beau-frère, Durand-Ruel, Paul Rosenberg, Nathan Wildenstein dont il fut associé, Ambroise Vollard… Il croise critiques et écrivains, Apollinaire, Berenson, et surtout Marcel Proust qu'il rencontra, dès 1907, à Cabourg, où ils séjournaient dans le même hôtel. Leur passion commune pour Vermeer les lia d'une profonde amitié.

Hermann Éditeurs

 

Centre Pompidou-Metz
Hans Richter
La traversée du siècle
30/01/2014

Hans_richter_blauer_mann_homme_bleu_1917_kunsthaus-zurich.jpg
Hans Richter, Blauer Mann [Homme bleu], 1917
Huile sur toile, 61 × 48,5 cm
Kunssthaus Zürich, Don de Frida Richter, 1977
© Estate Hans Richter
Hans Richter. La traversée du siècle
28/09/2013 - 24/02/2014

Metz. Centre Pompidou-Metz
Pour la première fois en France, le Centre Pompidou-Metz consacre une exposition à l'œuvre graphique, peinte et filmée d'Hans Richter. Cette monographie est l'occasion de situer l'artiste dans son contexte, au gré des échanges qu'il sut nourrir et des cercles qu'il sut réunir.

Cette exposition monographique est l'occasion de situer l'artiste dans son contexte.«Hans Richter. La traversée du siècle» retrace plus de cinquante ans de la carrière de l'artiste à la lumière de ses multiples collaborations, avec Jean Arp, Alexandre Calder, Marcel Duchamp, Viking Eggeling, Max Ernst, Marcel Janco, Fernand Léger, Kasimir Malévitch, Man Ray, Ludwig Mies van der Rohe, Gerrit Rietveld ou encore Theo van Doesburg.

Sa trajectoire façonne et raconte, à elle seule, une histoire de l'art du XXe siècle, dans ses dimensions sociale, politique et formelle. Pour l'illustrer, un vaste corpus documentaire (livres, revues…) vient compléter la présentation d'œuvres majeures des avant-gardes du XXe siècle. De la Première Guerre mondiale à la révolution spartakiste, de la République de Weimar à l'avènement du nazisme et aux persécutions antisémites, de Zurich à Berlin, Moscou et New York où il émigre au commencement des années 1940, Hans Richter a connu tous les événements qui ont marqué l'Europe au XXe siècle.

Issu de l'expressionnisme, à la croisée du mouvement Dada, du constructivisme et du néoplasticisme, il est l'un des acteurs majeurs des avant-gardes des années 1910 et 1920, servant de catalyseur entre intellectuels et artistes venus de tous les horizons et de toutes les disciplines. Il accompagne le basculement de la scène artistique de l'Europe vers les États-Unis et contribue, à travers son enseignement, ses publications et ses expositions, à écrire l'histoire du mouvement moderne auquel il avait activement participé.

Hans Richter concourt également à constituer un nouveau système des arts dans lequel le film occupe une place déterminante. Pionnier du cinéma expérimental, il est l'auteur de Rythme 21. Ces trois minutes présentent, à l'écran, une radicalité comparable à celle du Carré blanc sur fond blanc de Kasimir Malévitch —avec lequel Hans Richter collabore en 1927. Dans l'œuvre polymorphe de Hans Richter, le cinéma agit comme un point de rencontre, le lieu privilégié de la circulation des médiums: peinture, dessin, mais également typographie, photographie et architecture. Les films élaborés par Hans Richter à partir de ses grands rouleaux peints ont influencé l'architecture moderne de Ludwig Mies van der Rohe, ou encore celle de Gerrit Rietveld.

«La traversée du siècle» donne à voir cette perméabilité des formes et interroge la perception et les déclinaisons de l'image en mouvement au sein de l'espace muséal. Elle retrace aussi l'implication profonde du cinéma dans l'histoire de l'art du XXe siècle, dont Hans Richter, si souvent à la croisée des chemins, devint le passeur. Le parcours tente de restituer, pas à pas, cette traversée du siècle, depuis le mouvement Dada dans les années 1910 et 1920 jusqu'à sa mise en récit et en images par Hans Richter, devenu historien des avant-gardes de sa propre existence. De Dada vécu à Dada reconstitué, il est question du passage du temps, de l'activisme politique et artistique, de l'histoire et de sa répétition.

Hans Richter - La traversée du siècle (You tube)

Par Cécile Bargues, commissaire associée "Hans Richter - La traversée du siècle".
—————————————

Exposition conçue en collaboration avec le Los Angeles County Museum of Art.
Commissaires :
Philippe-Alain Michaud, Conservateur au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, chef du service du cinéma expérimental.
Timothy O. Benson, Directeur du Rifkind Center, LACMA, Los Angeles.
Commissaire associée :
Cécile Bargues, historienne de l’art.


www.centrepompidou-metz.fr
 

Cour 16
Vœux 2014 06/01/2014

Cour16_Albert_Costes-1949_dessin_Cour 16.jpg
Albert Coste (1895-1985)
Composition abstraite, 1949, gouache sur papier 19,5x13 cm, signée et datée en bas à droite

—————————————
" La Musique est l’Art des sons en mouvement ;
la Peinture est l’Art des couleurs en mouvement."

Albert Coste
(1896 - 1985)
« La musique des couleurs »
Conférence à l’académie d’Aix-en-Provence
8 décembre 1981


—————————————
La galerie

Cour 16

vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année 2014
 

Cour 16
SELECTION
L'invitation 24/11/2013

1301_serge_charchoune_Le_triple_portrait_1955_Cour16_carton.jpg

Serge Charchoune
(1889-1975)
Le triple portrait, 1955
huile sur toile 45 x 39 cm
signé, daté en bas à gauche, contresigné, titré et daté au revers.

Lire la suite
 

CHIFRA 2013
22-28 octobre 2013
Evènement 20/10/2013

CHIFRA_2013_PARIS.jpg


Dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-françaises, afin de promouvoir les échanges artistiques sino-français et l'intégration des arts culturels de la Chine dans le monde, le Centre des Echanges culturels du Ministère chinois de la Culture s’associe à la Fondation française Sophia pour la sélection de plus de 100 œuvres classiques (peintures à l'huile, sculptures, gravures), créées au cours des 30 dernières années par une quarantaine d’artistes chinois et français.

Ces œuvres seront exposées du 23 au 30 Octobre 2013, lors de la Foire internationale d'Art contemporain (FIAC) qui se tiendra à Paris, sur l’avenue des Champs Elysées.

Visitez le site CHIFRA 2013


Pavillon CHIFRA - Avenue des Champs-Elysées, Paris 8e de la Place Clémenceau à la Place de la Concorde
<  1 2 3 4 5 6 7 8  >