Albert COSTE naît le 8 novembre 1895 à Marseille, et y meurt le 22 août 1985.
A partir de 1909, il suit parallèlement les cours des Beaux-Arts et du Conservatoire de Musique de Marseille. En 1914, il est présélectionné pour le concours du Grand Prix de Rome, qui n’est pas décerné du fait de la guerre.
En 1916, à la suite d'un accident, il est amputé de deux doigts et renonce à la carrière de violoncelliste pour se vouer entièrement à la peinture. Il vient alors à Paris, où il fréquente l’atelier de Cormon et rencontre Maurice Denis.
En 1922, il retourne dans le Midi et se fixe aux environs d'Aix tout en continuant à participer aux principales expositions collectives de Paris (Indépendants, Réalités Nouvelles, Salon d'Automne…). Il expose aussi à Aix et Maurice Denis préface les catalogues de deux d'entre elles.
En 1935 il est nommé professeur à l'Ecole des Beaux-Arts d'Aix en Provence.
En 1941-42, il rencontre Albert Gleizes à Saint Rémy de Provence et reste profondément lié à lui jusqu'à sa mort. Gleizes présente notamment l'exposition qu'il fait de ses œuvres en 1942 à Aix.
Il réalise de nombreuses décorations pour des bâtiments publics et particulièrement la Faculté de Droit d'Aix, dont l'architecte est Fernand Pouillon.
De 52 à 56 il organise des expositions pour faire connaître l'œuvre de Gleizes et de ses disciples.
En 1980, il est reçu à l'Académie des Sciences, Arts, et Belles-Lettres d'Aix.
Bernard Muntaner Albert Coste (1895-1985) La musique des couleurs Paul Tacussel éditeur, 1990.

Sélection d’œuvre

Albert Coste, Composition, 1949

Signé, daté en bas à droite
Dessin
19,5 x 13 cm